Didactique à l'agrégation Interne: notes de cours

Un article de Wiki Agreg-Ink.

Jump to: navigation, search

par Gemina

Sommaire

CECRL=Cadre Européen Commun de Référence pour les Langues

Objectif sous jacent et 5e compétence (avec Exp écrite/orale ; Comp écrite/orale): favoriser les échanges, lutter contre la xénophobie , ouverture et tolérance, aptitudes à communiquer.

6 stades : de A1 à C2 ; (voir aussi page relative au CECR)

Au Lycée (stade B1-B2)

Comprendre l’essentiel, langage clair à propos du familier, parler de ce qui est important pour soi (B1) puis comprendre l’essentiel de sujets abstraits, s’exprimer d’une manière précise sur sa spécialité, savoir débattre arguments pour et contre, s’exprimer avec aisance sur sujets variés. En lecture B2: « je peux lire un texte contemporain littéraire en prose »

  • Interaction / spontanéité / autonomie
  • accent sur la TACHE COMMUNICATIVE=

Il s'agit d'impliquer les élèves dans une communication réelle, d'aller vers une authenticité des situations proposées, en relation avec les besoins de communication des élèves.

Rentrée 2007: Certifications en langues

Sur la base du volontariat

  • À titre expérimental, dans notre académie (Créteil), 7000 élèves volontaires de 3ème et seconde passeront une épreuve A2 / B1;
  • L'expression orale sera validée par un professeur formé spécialement. Il s'agira de présenter un point étudié dans le programme culturel et ensuite de dialoguer : expression orale en interaction.
  • Des élèves allemands passeront des épreuves semblables pour le français.
  • L'épreuve est gratuite. Le but est de promouvoir l'enseignement des langues en Europe. Voir le BO du 22 février.
  • Ces évaluations seront disponibles pour d'autres langues en 2007.

Intéraction orale

Être capable de réagir de façon simple et avec un débit adapté et des reformulations ; Ex: communications sociales (félicitations, remerciements, souhaits, excuses…) ; Recherches d'informations: itinéraires, horaires, prix... ; Dialogues sur des sujets familiers ; Réactions à des propositions dans des situations courantes ; Supports ; Scènes de vie courante, jeux, échanges téléphoniques... ; Stratégies ; Demande de répétitions ou reformulation ; Recours à différents types de questions ; Marque de l'accord ou du désaccord ; Utilisation d'une gestuelle adaptée.

Entrainement à l'auto-évaluation portfolio du CECRL

  • Niveau B2: s'exprimer oralement en continu:

--> je peux faire des suppositions sur des causes, des conséquences et parler de situations hypothétiques.

  • Niveau B2 écrire:

--> je peux écrire des textes clairs et détaillés sur différents sujets... --> je peux résumer des informations provenant de différentes sources et média. Entraînement à l'INTEREVALUATION : les élèves entre eux, + en interlangues, mêmes attentes des profs de langues, critères d'évaluation communs... +privilégier l'intelligibilité du discours produit à la correction formelle.


Pour l’évaluation : proposer des évaluations de DEBATS « dans le cadre du CECRL/du Cadre Commun)


Spécificité des documents

Document iconographique

  • déclencheur d’expression
  • une publicité : différentes parties, composition de l’image, implicite ; identifier origine et raison pour cette campagne publicitaire.
  • un tableau : composition, époque, courant artistique

Vidéo :

  • exploiter bande son, musique, différents plan, vocabulaire cinématographique spécifique, exploitation de l’image sans le son, étude des différents langages :
  • l’image, la mise en scène, les jeux de caméra, les jeux d’acteurs, tout le visuel
  • tout le fond sonore : musique, etc, champ, hors champ
  • le texte, les accents //doc audio
  • peut servir pour introduire le thème de la séquence : accès « facile »
  • passer de la FORME au SENS : langage filmique, codage topographique, plans.
  • Quelques mots à retenir pour exemples de vocabulaire qu’on veut leur faire acquérir ou qu’ils sont censés savoir avant ou en fin de séquence:

- gros plan: close up ;

- plan américain: medium shot ;

- plan d’ensemble : long shot ;

- contre-plongée: low-angle shot (sujet vu d’en bas =impression de force) ;

- plongée: high-angle shot (insiste sur vulnérabilité du sujet);

- cadrage: framing ( expression d’une intention)

- décor: setting;

-l’angle de prise de vue: camera angle;

Document purement audio

Compréhension Orale : anticiper, compenser, mémoriser

Texte

Qui montre ou qui démontre ; on dramatise (fiction) ou on a un discours engagé, didactique.

Activités type :

  • entraînement à la lecture : baliser des parcours de lecture ;
  • lecture guidée,
  • analytique (intensive),
  • cursive (extensive, en autonomie= découverte linéaire du texte ; recherche d’infos (scanning), prise de notes), accent sur l’agencement et liens entre différentes parties du discours ; objectif *principal peut être= donner envie de lire la suite : verbaliser des questions et les laisser en suspens peut être un moteur de lecture.
  • enjeu : passer de lecteur innocent à lecteur averti-éclairé : OBJ méthodologique

Compréhension écrite et Expression Ecrite : anticiper, déduire

  • texte littéraire : passage obligé du point de vue, des procédés stylistiques, les techniques narratives, les différents niveaux énonciatifs + la tonalité (approche parodique, ton distancié); apprendre à relier forme et sens
  • sur 3 séances 1) anticipation ; compréhension 2) manipulation des faits de langue 3) accès à l’implicite.
  • Travail sur les genres littéraires et leurs caractéristiques : contrat de lecture d’un genre
  • repérer procédés littéraires qui amènent à caractériser un personnage, à évoquer la voix narrative
  • travail sur « l’incipit » (prononcer « insipite ») : problème des débuts d’un roman, qu’est-ce qu’écrire ? raconter 1 histoire ? POSER des personnages, de situations.
  • activités sur le lexique incontournables :
  • travail sur les adverbes
  • travail sur la composition des mots, préfixation, suffixation (négatifs, privatifs), mots composés, associé à travail en phono sur l’accentuation des mots
  • mots difficiles : notes de bas de page ; fiche lexicale avec explications ou synonymes ou illustrations-« associogrammes » (attention à utiliser ces fiches pdt la séquence avec activités d’appropriation puis séances suivantes= faire des passerelles dès que thème proche pour rebrassage ; BUT= aider l’élève à se créer des réseaux sémantiques) ; mots hors champs lexical majoritaire= traduction ;
  • lexique de production, actif, qu’ils savent utiliser spontanément; lexique passif :acquis mais utilisable que si fortement sollicité ou lexique de reconnaissance : pas autonome, nouveau.

Enrichissement lexical peut-être un objectif de premier plan.

  • Extrait de pièce mise en page, typo,
  • Nouvelle à étudier en intégralité, comme un tableau,
  • Conte comme nouvelle, caractéristiques du conte, phrases rituelles, type de personnage, le merveilleux
  • roman à quel moment du roman, incipit/excipit, autobiographie, focalisation, courant littéraire, ce que cela dit au iveau civilisationnel, utilité des ADVERBES
  • poésie
  • Extrait de presse

composition, aspect visuel- typographie, faits/opinions : article de presse jms objectif, aspects stylistiques : titres, prose spécifique ; « couleur » des différentes parutions US et GB : lectorat ciblé, parti pris , ton. Dans la plupart des articles de presse anglo-saxons, contenu ou résultats d’enquêtes annoncés ds le 1er paragraphe Utilisation « classique » d’articles de presse= analyse de l’écriture journalistique, déconstruction du discours manipulateur ; Plus original= piocher idées et arguments contrastés pour alimenter un débat (en relation avec objectifs Cadre Commun)

Démarche à suivre pour étudier le dossier de documents (3h)

Découverte des documents, analyse littéraire

  • titre, auteur, date, CIBLE (qui parle et à qui), SPECIFICITE- langue
  • lecture approfondie
  • dégager différentes parties de chaque doc, articulations
  • repérer types d’écriture : champs lexicaux, niveau de langue, présence ou non de l’auteur, personnes mentionnées et leur rôle et relations ; quoi/qui/où/quand/pourquoi
  • message sous-jacent, cible visée, implicite, ton, ironie, second degré

ne pas passer de temps à rédiger cette partie: mieux vaut garder plus de temps pour rédiger les étapes de la mise en œuvre ; l’analyse littéraire devra être synthétique ; en cas de manque de temps, on peut davantage se passer de l’avoir rédigée ; écrire ses remarques et analyse au fur et à mesure sur la feuille des documents ou une feuille à côté en suivant la disposition des idées au fil du texte.

Repérer les difficultés prévisibles et les éléments facilitateurs  :

Vocab et structures déjà vus ou difficiles ? contenu, thèmes : intéressants les élèves (identification possible ? connu des élèves –« shared knowledge »- ou plus ardus ? -qu’ont-ils du déjà avoir fait (pré-requis, activités en amont) pour aborder ces docs ?

Grâce à cette première analyse, penser à un possible niveau ciblé :

Programmes et instructions officielles, charge lexicale, longueur des docs, charge littéraire (sections L), cinéma (Terme), texte argumentatif (1ere), maturité requise, textes + ou 6 complexes ou techniques. (cf. programmes dans les autres disciplines)

Voir quel thème fédérateur - problématique se dégage

Et en quoi chaque document éclaire ce thème d’une manière différente et complémentaire, grâce à sa spécificité ; thème féd souvent lié à une problématique culturelle (cf nouveaux programmes) ou problématique thématique comme « écriture et oralité »

  • fil directeur : utiliser des VERBES ; il s’agit de la méthodologie que l’élève doit acquérir au cours de la séquence ; ex avec thème fédérateur « écriture et oralité », fil dir peut être « observer, analyser, comparer des formes diverses de représentations écrites de l’oralité » ; le fil directeur explicite le thème fédérateur ; voir en quoi. Il établit un lien avec l’objectif terminal.
  • objectif TERMINAL idée d’une évaluation de fin de séquence= SOMMATIVE ;

mise en relation des documents : trouver points communs, liens entre les divers docs= thème fédérateur, culturel, communicationnel commun et/ou fil directeur méthodologique= potentiel didactique des docs -liste des 2 ou 3 compétences à maîtriser pour atteindre cet objectif terminal

Lister les différents objectifs intermédiaires

(on gardera les incontournables après réflexion sur mise en œuvre= élagage) envisageables pour chaque docs : non seulement en fonction du contenu des docs mais surtout en fonction des productions prévisibles des élèves

Grâce à ces listes d’objectifs possibles, contrôler son idée du niveau .

Contrôler thème fédérateur, fil directeur, objectif terminal, puis sélectionner et réduire pour que tout s’accorde. Déterminer les objectifs intermédiares conservés= passages obligés ; vérifier que les 4 compétences sont stimulées au cours de la séquence : comp orale et écrite ; prod orale et écrite + 5e compétence préconisée par les Cadre Commun de Ref pour les Langues= communiquer et échanger

Brouillon de la mise en œuvre séance par séance

(ou étape par étape), consignes en anglais, travail à la maison, reprise des choses vues en début de chaque séance,

Vérifier nombre de séances à prévoir

contrôler que les activités cadrent avec les objectifs choisis et éventuellement recadrer

L'exposé (40 min) et l'entretien (20 min): Démarche

Présentation littéraire (5 min)

  • Situer rapidement les docs : type, auteur, année
  • reprendre chaque doc et en donner les caractéristiques :
  • composition, construction,
  • résumé
  • particularités de ton
  • indiquer l’intérêt pour une classe :
  • éléments facilitateurs : on s’appuiera sur eux pour entrer dans le texte
  • difficultés à prévoir : celles-ci donneront lieu aux activités principales et permettront de fixer les objectifs ; venir à bout de ces difficultés donnera de nouvelles techniques (transferrables) aux *élèves ainsi que de nouvelles connaissances (certains champs lexicaux, contenus culturels, …)= transition


Etude didactique du dossier (15 min)

En fonction des remarques faites pour chaque document, résumer une démarche commune au trois, ce qui sera conservé pour traiter les documents différents en tant que dossier cohérent

  • présenter un fil directeur méthodologique qui tends vers un OBJECTIF TERMINAL : l’évaluation finale= ce que les élèves vont être amenés à savoir fin en fin de séquence. Evaluation finale est un exercice permettant de récapituler ce qui a été vu avec le thème fédérateur et le fil directeur.

« à la fin de cette séquence, l’élève devra être capable de…. »

Présenter les objectifs intermédiaires conservés :

  • CITOYENS (=se construire des repères culturels) et CULTURELS (=se construire des repères sur…)
  • LINGUISTIQUES -phonologie -grammaire : ce que le point implique ; ex : passivation= mise en évidence du dominé ; nuance will volonté, shall engagement –lexique –notions-fonctions : le doute, …
  • METHODOLOGIQUES
    • rebrassage -techniques de repérage et d’analyse
    • transférables à docs ultérieurs ou à d’autres disciplines
    • transition
        • annoncer le niveau choisi et justifier (prérequis)
        • annoncer le nombre de séances prévues avec l’évaluation
        • annoncer ordre d’exploitation des documents avec justification :

du plus simple au plus complexe, du plus connu des élèves au plus nouveau, du plus exploitable immédiatement à celui qui demande le plus d’étapes, du plus explicite au plus implicite, suivent l’odre nécessaire pour arriver à maîtriser l’objectif final

Exposé de la mise en œuvre (20 min)

  • annoncer les pré-requis (les acquis, connaissances en amont, disponibles, attendues et observées), la période de l’année
  • annoncer les séances et éventuellement un objectif de séance en intro
  • préciser chaque fois comment le doc est introduit= angle d’attaque
  • activités d’entrée dans un thème ; dans un document
  • activités d’anticipation
  • activités d’inférence : donner du sens à partir du contexte : ex : montrer la forme d’un article de presse ; déductions, émission d’hypothèses
  • approche heuristique : le suspense, l’envie de découvrir ; prof laisse l’élève découvrir par lui-même, n’est pas trop directif, ne monopolise pas la parole.

A partir de 2e séance : une mise en commun (évaluation formative à l’oral), qui donne lieu à une trace écrite, en début : réactivation des acquis récents= renforcer la phase d’appropriation de la langue

Les tâches données :

  • consignes en anglais
  • envisager production des élèves , structures qu’ils auront à employer pour parler des docs, à inclure dans objectifs annoncés, les mettre en situation de PRODUIRE

-s’appuyer sur connaissances parallèles des élèves= non acquises en classe : réseau de repères culturels coordonnés -préciser le travail à la maison en fin de chaque séance avec CONSIGNE en gardant à l’esprit l’entraînement en vue de l’objectif final ; phase d’expression écrite. -penser à d’éventuelles évaluations intermédiaires= FORMATIVES non notées entraînement, y compris à l’oral (labo, cassette, récapitulation de début de cours) -garder à l’esprit une évolution dans la prise d’autonomie au cours de la séance : dans le travail à la maison notamment : lecture autonome, préparation d’une partie d’un doc à la maison

L'évaluation :

  • redonner le nombre de séances
  • consignes
  • nombre de lignes EXP EC :de 100-150 mots en Seconde à 250-300 mots en Terme ; = identifier sujet, mobiliser ses connaissances
  • temps passé
  • critères de réussite

Types d’évaluation :

  • EXP orale= débat ; exposé oral; cassette enregistrée ; évaluation en lab des schémas intonatifs étudiés ;
  • Exp Ecrite semi-guidée= « write a sequel »
  • Expression écrite libre « give your opinion about… » « what do you think of… »
  • éventuelle CONCLUSION : travaux envisagés pour la suite= activités en aval

En vrac

Traduction (version ) en évaluation pour (objectif) :

  • vérifier compréhension, travail sur le niveau de langue ;
  • s’adresse aux Terminales ES et L (10 lignes en L ; 5 lignes autres). N'existe plus après la réforme du bac 2013.

Critères d'évaluation orale

  • Compétence linguistique ; Étendue du vocabulaire ; Correction grammaticale ; Phonologie
  • Compétence sociolinguistique
  • Règles de politesse, registre, accent, marqueurs de relations sociales...
  • Compétence pragmatique
  • Organisation, structure, développement, cohérence, aisance, précision

Différentes évaluations

  • diagnostique : en début d’année, avant une séquence : débouche sur une nouvelle période de formation + consolidation de l’apprentissage initial ; pas notée;
  • formative = d’entrainement : prendre en compte ses propres erreurs et réussites ; pour prof : réajuster la méthode au besoin : remédiation ; non notée ; pas une somme de points vus ; UNE étape;
  • sommative : fin de séquence ; plusieurs points évalués, une somme de points vus ; n’évaluer qu’1 compétence à la fois dans 1 exercice ;
  • normative ou terminale, certificative : examen (bac).

Exemple de consignes

(OUVERTES : jamais « How can you say X is sad/nervous... ? »---les amener eux-même à conclure X is sad/nervous PUIS “how do you know?”)

  • Compare
  • Pick out
  • Give a brief outline
  • Highlight
  • What do you conclude?
  • What conclusions can you draw?
  • Find the sentence that sums up
  • Find all other
  • Make a list of
  • Scan the text for
  • Make out
  • What is the object of
  • What are the results of
  • Describe....
  • What does it evoke to you?
  • Points of view= Who speaks? Highlight in blue the words referring to the author/other speakers
  • Don’t read the text; just look at it; what is striking?
  • Homework= prepare notes for an oral summary of the article/text; what confirms/ contradicts what we have already said?