Epreuve de synthèse

Un article de Wiki Agreg-Ink.

Jump to: navigation, search

Grâce à un document de Nasty Girl, cette page propose une méthodologie de l’épreuve de synthèse qui était une sous-partie de l'épreuve orale en langue étrangère du capes externe jusqu'à novembre 2010.

Objectif : Faire un commentaire composé de trois documents. Equilibrer le temps de parole relatif aux trois documents.

Sommaire

Etape 1

  • Prendre le document iconographique.
  • Sur une feuille inscrire tous les détails plastiques. Puis, face à chaque détail, noter la portée symbolique. (exemple : sur la photo aucun horizon  enfermement de l’individu, pas d’espérance etc…) y a t’il des personnages sur la photo ? Si oui combien ? Sont-ils mis en valeur ? Font-ils partie du paysage ?
  • Noter ensuite les aspects « techniques » : qu’y a t’il au premier plan ? à l’arrière plan ? La photo/peinture est-elle équilibrée sur la feuille ? (exemple les personnages sont-ils au milieu de la photo ? Dans quelle direction regardent-ils ?)
  • Tracer des lignes de perspective : exemple tirer un trait des yeux du personnage et voir où se finit la ligne. Ceci permettra une analyse un peu plus élaborée que : on voit un homme au milieu de la photo qui regarde par la fenêtre.
  • Ne pas hésiter à passer un long moment sur la photo car c’est le document le plus « parlant ».
  • Ensuite, établir les grands thèmes/Idées associées aux repérages. Exemple : la solitude, la vulnérabilité etc…

Etape 2

  • Prendre ensuite le document 2 et une autre feuille.
  • Commencer la lecture du document 2 tout en ayant en tête ce qui a été repéré précédemment. Il est bien évident que si ces 3 documents ont été proposés ensemble c’est parce qu’ils convergent ou divergent sur un même thême.
  • Au fur et à mesure de la lecture, noter les idées et les portées symboliques.
  • A la fin, faire comme pour le premier document, entourer en gros les thèmes principaux.

Etape 3

Procéder de la même manière pour le dernier document, en ayant en tête les deux autres repérages.

Etape 4

  • Une fois que ceci est fait (environ une bonne heure) chercher les liens, les divergences et convergences.
  • Essayer de dégager 3 grandes idées autour du thême principal. (ce sera les 3 parties )
  • Puis prendre 3 surligneurs et associer une couleur à chaque idée.

Etape 5

  • Reprendre les documents et surligner avec la couleur appropriée ce qui exprime ces idées. Ce peut être une phrase, un simple mot comme un article, un modal.
  • Bien regarder le rythme des phrases ; phrases courtes, phrases longues ? phrases modalisées ? Ton du texte, ponctuation etc…

Etape 6

  • Chercher ensuite la problématique qui ne sera finalement que l’idée principale.
  • Pas la peine de chercher midi à quatorze heures, par exemple sur un dossier relatif à la condition féminine, la problématique peut être : A qui appartiennent les femmes ? ou bien : La notion temporelle de la condition féminine.

Etape 7

  • Ensuite, décider dans quel ordre les parties vont être exposées. Partir du plus évident au plus complexe.
  • Ensuite préparer l’ordre de passage des analyses de documents. Le but est d’être rapide et de ne pas brasser des documents pendant 20 minutes.
  • Dans chaque partie, il faut parler des 3 documents, et l’analyse doit être équilibrée. Ne pas passer 5 minutes sur document 1 et 1 minute sur document 2 par exemple. Pour éviter ces dérives, voici la façon dont il convient d’organiser le plan ; le but est de toujours finir une partie par un document qui lui même commencera la partie suivante :

Partie 1 : Doc A, Doc B, Doc C (idem pour les parties 2 et 3)

  • Bien évidemment tout est interchangeable à condition de respecter la règle du "document qui se retrouve à la fin d’une partie et au début de la suivante".
  • Pendant l’analyse du document A dans la partie 1, glisser une petite phrase du genre : et ceci se retrouve dans le doc B ; ou et ceci n’apparait pas dans le doc C comme nous le verrons plus tard. Glisser ces petites phrases régulièrement tout au long des parties afin de donner une impression de synthèse. Bien sur, tout ceci est très artificiel mais il est artificiel de mettre 3 documents les uns en regard des autres. Cependant, c’est l’exercice qui veut ça.

Etape 8

  • Ensuite, une fois que l’ordre des parties et l’ordre du passage des documents ont été décidés, prendre 9 feuilles (ou demi-feuille) et inscrire en gros en haut partie 1, doc A ; partie 1 doc B, etc...
  • Puis sur ces feuilles résumer en deux ou trois phrases ce qui sera dit pendant la synthèse. Noter les références des lignes à citer.
  • Tout en bas de la feuille, noter le document qui va suivre ; ceci permettra pendant l’analyse de faire une transition sans brasser les papiers et de dire : passons maintenant au doc B etc...

Etape 9

  • Ensuite préparer l’introduction sur une autre feuille :
  • Dire quel est le thême du dossier. Présenter les documents en les qualifiant. Ne pas se contenter de dire doc A est un extrait de Coriolanus, acte 1 scène 1. Dire doc A est extrait de Coriolanus, il s’agit de la scène d’exposition, celle qui va poser le décor et présenter les personnages. Ou alors, pour un tableau dire : Doc A est un tableau de machin, qui a été le précurseur du symbolisme etc...
  • Puis annoncer la problématique.
  • Puis présenter le plan. Dire en quelques mots pourquoi les parties viendront dans cet ordre là.

Etape 10

  • Préparer ensuite la conclusion.
  • D’abord résumer brièvement ce qui a été dit. Puis donner une réponse à la problématique. Puis Ouvrir le sujet. Exemple sur un dossier sur la condition féminine, parler des droits qui ont été octroyés aux femmes depuis la date des documents.
  • Bien sur, ce travail est long à faire. C’est pourquoi il nous avait été conseillé de nous entrainer dès le mois de septembre, de façon à acquérir de la rapidité et des automatismes.

Ceci n’est pas la solution miracle, c’est une méthode parmi d’autres. Au même titre qu’il n’y a pas un seul plan possible face à un dossier, il n’y a pas non plus une seule méthodologie possible.